Valorisation financière d'un cabinet BNC

Cette calculette vous permet d’évaluer sommairement un cabinet libéral assujetti aux Bénéfices Non Commerciaux (Déclaration fiscale N° 2035) à partir de la capacité d’endettement d’un acquéreur théorique.

  • Méthodologie

  • Outil de calcul

Méthodologie

Spécialisé depuis près de 50 ans dans le financement des actifs incorporels des Professions Libérales, INTERFIMO entend contribuer à la fluidité des transmissions d’entreprises libérales en publiant régulièrement des études sur les prix de marché des

  • cabinets d’avocats,

  • cabinets d’expertise comptable,

  • cabinets dentaires,

  • cabinets de radiologie,

  • cabinets médicaux,

  • laboratoires de biologie médicale.

Ces statistiques sont précieuses pour éclairer les acheteurs ou les vendeurs, mais également les protagonistes d’une association.

Nous rendons compte ainsi des prix de marchés des clientèles tels qu’ils ressortent de nos dossiers de crédit : vous pourrez y comparer votre cabinet ; mais cette démarche comparative a ses limites, car les Professions Libérales sont particulièrement hétérogènes et les circonstances conduisant à valoriser l’incorporel sont diverses : regroupements, croissances externes, intégrations de collaborateurs, cessions entre associés...

Il est donc souhaitable de compléter ces statistiques, cas par cas, par une approche fondée sur des critères économiques et financiers.

C’est en outre la seule manière de valoriser des activités pour lesquelles il n’existe pas de statistiques crédibles.

Notre pratique nous conduit à calculer une valeur telle qu’elle permettrait à l’acquéreur d’une clientèle de rembourser l’emprunt qu’il sollicite, tout en conservant un revenu proche de celui auquel il pourrait prétendre en restant salarié.

Peu importe que l’acquéreur puisse se dispenser, totalement ou partiellement, de recourir au crédit, car les capitaux propres qu’il est susceptible d’investir méritent eux aussi d’être rémunérés, comme ceux de la banque prêteuse.

Pour faire ce calcul, il faut d’abord reconstituer la rentabilité réelle de l’entreprise libérale après retraitement de certains frais généraux spécifiques au cédant, puis en soustraire :

  • la rémunération usuelle d'un repreneur (voire de plusieurs repreneurs associés) d’une expérience professionnelle équivalente;

  • la charge de remboursement d’un emprunt aux conditions du marché finançant 100% du prix (outre, le cas échéant, le financement d’équipements ou d’un besoin en fonds de roulement qui s’avéreraient indispensables);

  • une charge fiscale particulière qui tient au fait que seuls les intérêts de ce type de crédit sont déductibles –l’acquisition d’un cabinet étant une dépense incorporelle non amortissable.

Le taux d’imposition appliqué aux bénéfices consacrés à rembourser l’emprunt doit être celui du scénario fiscal le plus favorable: en l’occurrence, s’agissant de l’évaluation d’un cabinet BNC, c’est celui de son rachat par une société d’exercice libéral (unipersonnelle le cas échéant) au régime de l’impôt société –soit 15% jusqu’à 38 120 € de bénéfices, 28% de 38 120 €  à 75 000 € et 33.33% au-delà.

L’outil ci-après permet aux acheteurs, vendeurs, futurs associés d’un cabinet BNC de le valoriser par eux-mêmes dans des circonstances simples.

Mais attention, il s’agit là d’une valeur et non d’un prix, lequel ne relèvera que du libre jeu de l’offre et de la demande.

Interfimo se tient à votre disposition pour des évaluations plus complexes : SEL, grandes entreprises libérales...

Outil de calcul

Ce simulateur n’est utilisable que pour la valorisation financière d’un cabinet en situation bénéficiaire relevant d’une déclaration fiscale n°2035 (BNC).

Les documents utiles à la saisie

  • la dernière déclaration fiscale N° 2035 du cabinet à évaluer

  • les échéanciers de remboursement des prêts professionnels en cours de remboursement.

Laissez-vous guider !

NB : il importe d’effectuer la totalité des saisies afin de sauvegarder vos données.