Un vétérinaire nous raconte son expérience

Témoignage de Céline GEORGE
Vétérinaire - installée dans les Hauts de France

Qui êtes-vous ?

Je suis vétérinaire canin depuis 19 ans dont pratiquement autant en Picardie.
Je suis passionnée par mon métier.

Qu'attendiez-vous d'un banquier et qu'est-ce qui vous a fait préférer INTERFIMO ?

Ce que j’attendais d’Interfimo c’était tout d’abord un soutien financier pour la création de ma propre structure et en fait j’ai eu plus que cela.

En effet, j’ai rencontré des gens vraiment intéressés par mon projet. Je ne pensais pas me sentir tout de suite si bien comprise et encouragée face à toutes les problématiques inhérentes à notre profession. Une relation de confiance réciproque s’est mise en place rapidement et naturellement. Tous ont su avoir un regard non seulement très professionnel, mais aussi bienveillant en me conseillant par exemple dans la modification de certains aspects de mon projet.

Pour tout cela et en sachant qu’un vétérinaire à la base n’est pas formé spécialement pendant ses études à devenir un véritable chef d’entreprise, je les en remercie. J’ai trouvé des gens humains qui comprennent l’implication qu’un vétérinaire peut mettre dans son travail.

Parmi les différents organismes consultés, INTERFIMO est apparu d’emblée, avec des réponses qui ne trainent pas et des taux très attractifs, le plus réactif et le plus à même de cautionner mon projet dont ils voyaient l’évolution telle que moi je la concevais dans mon idéalisation.

Ils m’ont aidé à avancer et m’aident encore sur le bon chemin et au bon rythme. Ils savent de quoi ils parlent et d’une manière compréhensible par tous.

J’ai fait de belles rencontres et je recommande à tous mes confrères, en particuliers les jeunes qui souhaitent se lancer dans la création, de ne pas hésiter à contacter INTERFIMO. Si c’était à refaire je referais ce choix sans hésiter.

Merci de m’avoir fait confiance, de me porter ainsi vers l’épanouissement professionnel que nous recherchons tous.

Merci à Dominique, à Isabelle, à Marie-Ange, à Laurence.

Merci à Interfimo de croire en nous.