Le blog Interfimo :
actualité et documentation

Docteur Laurent VERZAUX - Président du Groupe Radiologique de l’Estuaire et Directeur Général du Groupe VIDI

Toutes professions libérales
Docteur Laurent VERZAUX - Président du Groupe Radiologique de l’Estuaire et Directeur Général du Groupe VIDI
Docteur Laurent VERZAUX - Président du Groupe Radiologique de l’Estuaire et Directeur Général du Groupe VIDI

Après des études à Rouen, je rejoins le groupe radiologique havrais en 1985, un des premiers groupes organisés français depuis 1963. En 1990 je suis élu président de la délégation FNMR de la Seine Maritime et opère d’emblée une révision des procédures de délégation de paiement entre la caisse primaire d’assurance maladie et les mutuelles. Je me suis investi tout au long de ma carrière dans le syndicalisme et l’organisation des soins, occupant différentes fonctions, secrétaire général de la FNMR, président de l’URML de Haute Normandie, Trésorier du réseau de cancérologie, Président de la Société Française de Radiologie, Président du Centre Régional de Coordination du Dépistage des Cancers. Ce parcours m’a entre autres donné l’occasion de participer activement à la réflexion sur l’offre de soins et les besoins en équipements lourds, scanners et IRM en Normandie. Les projets portés par les représentants de la radiologie tant au niveau national que régional ont pu dans un certain nombre de cas trouver des interlocuteurs en capacité de nous accompagner avec toujours l’objectif d’améliorer la qualité du service médical rendu. C’est aussi dans cet esprit que j’ai participé à la création du groupe VIDI premier opérateur d’imagerie en France qui regroupe maintenant 51 groupes de radiologie et plus de 900 radiologues.

C’est aussi dans cet esprit que malgré la crise sanitaire, nous avons fait le choix de ne pas différer nos investissements. D’autant moins que nous avions au vu de la qualité médicale de notre dossier obtenu de remplacer un appareil IRM de 1,5 Tesla par un appareil de 3 Tesla dont les performances notamment en neuroradiologie sont très améliorées.

En 2020, contrairement à d’autres secteurs d’activité et malgré les premières difficultés d’approvisionnement en moyen de protection individuelle, nous avons pu maintenir une activité soutenue pour répondre au mieux aux besoins des patients et de nos correspondants.
Nous avons investi dans les MPI afin de protéger notre personnel et nos patients afin de limiter le plus possible les retards et les pertes de chances en raison notamment de notre forte activité de cancérologie et de dépistage. Malgré cela, nous pouvons regretter la réalité de ces retards dont nous constatons encore aujourd’hui les effets. Le message est donc bien de maintenir l’activité dans le respect strict des gestes barrières comme c’est le cas dans l’ensemble du réseau VIDI.

Nous sommes maintenant aguerris et capables de faire face à ces nouvelles contraintes d’exercice. Elles génèrent des coûts supplémentaires qui nous amènent à repenser nos organisations de façon à optimiser le parcours de nos patients. Cette optimisation permet de fluidifier le parcours tout en le sécurisant. Cela permet de prendre en charge un flux de patients qui continue d’augmenter. Cette nouvelle organisation demande des investissements nouveaux, notamment dans les outils de gestion, de planification, de communication et bien sûr d’intelligence artificielle. Nous avons été amenés malgré la période Covid à poursuivre notre rapprochement avec nos collègues de Lisieux et Deauville pour créer le Groupe Radiologique de l’Estuaire en raison de la nécessaire mutualisation de nos compétences dans un contexte d’évolution de notre spécialité vers la surspécialité et pour répondre au développement de la radiologie interventionnelle.

Nous sommes attentifs au choix des partenaires capables de nous accompagner dans ces démarches qui demandent non seulement un soutien financier mais aussi managérial.
Nous avons trouvé chez Interfimo / LCL des interlocuteurs à l’écoute et réactifs, capables de nous proposer des solutions réalistes et cohérentes, adaptées à nos projets.

Nous recommandons à nos confrères de veiller à ce que les propositions qui peuvent leur être faites soient réellement économiquement viables sans qu’elles obèrent leur liberté d’exercice professionnel.

Témoignage d'un article d'INTERFIMO extrait de l'Entreprise Libérale - N°151