Avis d'experts
des professions libérales

Réflexions sur le financement des huissiers et des notaires

Le contexte crée par la loi MACRON –baisse des tarifs, incitation à la concurrence interne, mise à la retraite d’office, élargissement des compétences– conduira les officiers ministériels à s’interroger sur leurs modalités d’exercice, leurs stratégies de carrière et les financements liés.

Interfimo est, de loin, le leader des sociétés spécialisées dans le financement des Professions Libérales avec 10 000 dossiers étudiés chaque année et 7,5 milliards d’encours de crédits professionnels, en liaison avec sa Maison mère LCL.

Mais nos parts de marché chez les huissiers et les notaires, comme celles de nos concurrents habituels, sont bien faibles en comparaison de celles de la Caisse des Dépôts et Consignation (CDC).

Force est de constater par ailleurs que les sociétés d’exercice libéral (SEL) et les sociétés de participation financière de professions libérales (SPFPL) sont encore marginales chez ces professions, alors que leurs indications financières y sont évidentes...


Se connecter pour lire la suite
Luc FIALLETOUT
Luc FIALLETOUT