Le blog Interfimo :
actualité et documentation

Environnement économique mondial en octobre 2019

Toutes professions libérales Réagir à cet article
Environnement économique mondial en octobre 2019
Environnement économique mondial en octobre 2019

Les chiffres économiques d’octobre ont fait état d’un ralentissement progressif aux Etats-Unis et d’une conjoncture toujours à deux vitesses en zone euro (beaucoup plus dégradée dans l’industrie que dans les services). Les pays émergents se sont, eux, stabilisés. Sur le plan politique, les évolutions ont été nettement encourageantes sur les tensions commerciales sino-américaines et le Brexit. Les marchés d’actions ont poursuivi leur rebond en octobre et les rendements souverains sans risque ont augmenté.

États-Unis : nouvelle décélération

Les fondamentaux de la demande intérieure ralentissent progressivement : les chiffres publiés par les entreprises au début du mois ont montré une nouvelle décélération, tant dans le secteur manufacturier que dans le secteur des services. La confiance des petites entreprises a également diminué, même si elle reste assez élevée concernant le long terme. La FED a procédé à une nouvelle réduction de 0,25% de son principal taux directeur. Sur le plan commercial, les pourparlers entre la Chine et les États-Unis ont continué de progresser de façon irrégulière, mais, en fin de mois, un mini-accord semblait à portée de main.

Zone Euro : nouveau report du Brexit

Les indicateurs économiques sont restés médiocres en zone euro en octobre, avec toutefois d’importantes différences entre pays et entre secteurs. Si les enquêtes portant sur l’industrie ont continué d’indiquer une contraction de l’activité, celles portant sur les services ont continué d’afficher une bien meilleure résistance. Les données du PIB du 3ème trimestre ont fait état d’une progression de 0,2% pour l’ensemble de la zone euro (0,3% pour la France). Concernant le dossier du Brexit, un accord a été trouvé entre le Royaume-Uni et l’UE le 17 octobre, mais n’a pas été ratifié par le Parlement, d’où un report du délai du Brexit au 31 janvier 2020.

Pays émergents : conjoncture stable

L’activité économique s’est stabilisée en octobre dans les économies émergentes, soutenues par des conditions monétaires favorables et par la résilience de la demande domestique (consommation des ménages).

Stratégie AMUNDI – Achevé de rédigé le 7 novembre 2019

Vous souhaitez être bien informé pour bien décider ?
Téléchargez l’application mobile de LCL Banque Privée
"Actu Patrimoine"

LCL- Banque Privée

Commentez cet article Pour commenter cet aticle :   Se connecter