Le blog Interfimo :
actualité et documentation

Environnement économique mondial en mai 2019

Toutes professions libérales Réagir à cet article
Environnement économique mondial en mai 2019
Environnement économique mondial en mai 2019

Les chiffres économiques publiés au cours du mois de mai ont été mitigés. En particulier, de nouveaux signes de ralentissement sont apparus aux Etats-Unis, même si la croissance y reste plus forte qu’en zone euro. Les risques liés aux tensions commerciales sont nettement remontés en raison des hausses de droits de douane décidées par les Etats-Unis à l’encontre de la Chine. Les marchés d’actions ont ainsi décroché en mai tandis que les marchés de taux ont connu une forte baisse des taux souverains.

États-Unis : nouveaux fronts de tension commerciale ouverts par le président

Bien qu’en ralentissement, la croissance économique reste au-dessus du potentiel. La 2ème estimation du PIB du 1er trimestre a confirmé une progression d’environ 3% au cours des 4 derniers trimestres. La croissance va probablement rester positive, même si les données indiquent une baisse de régime graduelle. Notamment, le marché du travail reste porteur, avec un taux de chômage de 3,6% en avril. Cependant, les tensions commerciales pèsent sur la confiance, en particulier dans l’industrie : en plus de la Chine, le président américain a ouvert de nouveaux fronts avec l’Iran (durcissement du boycott pétrolier) et le Mexique (remise en cause des accords commerciaux du fait de l’immigration clandestine).

Zone Euro : croissance très moyenne dans l’ensemble

Les chiffres économiques de la zone euro sont restés mitigés en mai. Le rebond de la croissance allemande (+0,4% au 1er trimestre) a, certes, été une bonne surprise après la quasi-récession du 2ème semestre 2018, mais les données portant sur le 2ème trimestre n’ont signalé qu’une croissance très moyenne dans l’ensemble de la région : certains indicateurs portant sur l’industrie ont continué d’indiquer une contraction de l’activité. Le marché du travail, pour sa part, est resté tonique dans l’ensemble. Du point de vue politique, les élections européennes ont vu une progression des forces politiques « anti-système » et le risque de Brexit sans accord a paru remonter avec l’annonce de la démission prochaine de la Première ministre britannique.

Pays émergents : ralentissement plus marqué que prévu

Les tensions (égo)politiques pèsent sur la reprise des économies émergentes. Les publications de PIB du 1er trimestre ont continué ce mois-ci et confortent le verdict du mois dernier : un ralentissement plus marqué que prévu de la majorité des économies émergentes. Les États-Unis et la Chine ne sont pas parvenus à éviter l'augmentation des droits de douane sur 200 milliards de dollars d'importations américaines en provenance de Chine.

Stratégie AMUNDI – Achevé de rédiger le 10 juin 2019

Vous souhaitez être bien informé pour bien décider ?
Téléchargez l’application mobile de LCL Banque Privée
"Actu Patrimoine"

LCL Banque Privée

Commentez cet article Pour commenter cet aticle :   Se connecter