Le blog Interfimo :
actualité et documentation

Environnement économique mondial en juillet 2019

Toutes professions libérales Réagir à cet article
Environnement économique mondial en juillet 2019
Environnement économique mondial en juillet 2019

De nouveaux signes de décélération de l’économie mondiale sont apparus en juillet, toutefois plus marqués en zone euro et dans les pays émergents qu’aux États-Unis. Les risques politiques sont restés importants, liés au conflit commercial opposant les États-Unis à la Chine, mais aussi au Brexit. L’attitude des Banques centrales est devenue plus accommodante avec, notamment, une baisse de taux directeurs aux États-Unis. Les performances des marchés actions se sont montrées contrastées en juillet avec des indices américains en hausse et des indices européens en légère baisse. Les marchés de taux souverains ont également connu une baisse.

États-Unis : atterrissage en douceur de l’économie et baisse du taux directeur

Dans un contexte marqué par la décélération de la demande interne, la Réserve fédérale a réduit son principal taux directeur de 25 points de base afin d’accompagner l’atterrissage en douceur de l’économie et de contrecarrer les risques liés au commerce international et aux tensions géopolitiques. Les indicateurs de confiance des ménages sont restés globalement stables. Ceux reflétant la confiance des entreprises ont cédé du terrain mais continuent d’indiquer une expansion de l’activité. Le marché du travail est resté porteur pour la consommation malgré une hausse du taux de chômage à 3,7%. En revanche, l’absence d’accélération de l’inflation commence à préoccuper la Réserve Fédérale.

Zone Euro : toujours sous la pression des tensions internationales

La zone euro continue de subir la pression des tensions commerciales internationales et des incertitudes liées au Brexit. Après déjà un net ralentissement de la croissance au 2ème trimestre, les premières enquêtes portant sur le 3ème trimestre signalent une dégradation supplémentaire. Si les difficultés sont très concentrées dans le secteur industriel, quelques signes de contagion aux services et au marché du travail commencent à être perceptibles. Cependant, le taux de chômage poursuit, pour le moment, sa baisse (7,5 % en juin, soit un plus bas depuis 2008). Du point de vue politique, les tensions opposant l’Italie à la Commission Européenne ont connu une accalmie. Enfin, la nomination de B. Johnson au poste de Premier ministre du Royaume-Uni a été perçue comme augmentant le risque d’un Brexit sans accord le 31 octobre.

Pays émergents : vague d’assouplissement monétaire

Plusieurs banques centrales de pays émergents ont abaissé leurs taux directeurs, suivant une vague d'assouplissement qui avait déjà commencé et qui devrait se poursuivre. Les conditions économiques sont plus sombres que prévu en début d'année dans de nombreux pays, les perspectives en matière d'inflation sont très modestes et l'environnement financier mondial est de plus en plus accommodant.

Stratégie AMUNDI – Achevé de rédiger le 7 août 2019

 

Vous souhaitez être bien informé pour bien décider ?
Téléchargez l’application mobile de LCL Banque Privée
"Actu Patrimoine"

LCL Banque Privée

Commentez cet article Pour commenter cet aticle :   Se connecter