Le blog Interfimo :
actualité et documentation

Environnement économique mondial en janvier 2020

Toutes professions libérales Réagir à cet article
Environnement économique mondial en janvier 2020
Environnement économique mondial en janvier 2020

Bien que mitigés, les chiffres économiques de janvier ont montré que les reprises économiques se poursuivaient aux Etats-Unis et en zone euro. Après le Brexit et le conflit commercial Chine/Etats-Unis, de nouveaux risques sont apparus, notamment en raison de la rapide propagation du Coronavirus en Chine.  Les craintes de dommages économiques causés par cette épidémie ont provoqué une baisse des marchés actions en toute fin de mois et un repli vers les taux sans risque.

États-Unis : progrès dans les négociations commerciales avec la Chine

L'économie américaine continue de croître, enregistrant le plus long cycle d'expansion économique de son histoire, en dépit d’un ralentissement progressif ces derniers mois. Le principal contributeur de la croissance du PIB, le commerce extérieur, a été davantage porté par la forte baisse des importations que par la vigueur des exportations. La consommation est restée vigoureuse, soutenue par un marché du travail toujours très porteur. En revanche, l’investissement des entreprises a continué de reculer, au vu des risques toujours présents dans l’économie mondiale. Les négociations commerciales entre les États-Unis et la Chine ont progressé avec la signature d'un premier accord ouvrant la voie à de nouvelles phases de négociations.

Zone Euro : poursuite de l’amélioration de l’activité

Publié fin janvier, le chiffre de la croissance économique du 4ème trimestre a déçu. Le détail des chiffres par pays a montré une croissance toujours très vigoureuse en Espagne (+0,5% sur le trimestre) mais un recul de l’activité en France (-0,1%) et en Italie (-0,3%). Cependant, les indicateurs mensuels plus récents (IFO et PMI, notamment) ont montré, dans l’ensemble, une poursuite de l’amélioration de l’activité, dans la foulée de la baisse des risques liée à l’évolution positive du dossier du Brexit (en toute fin de mois, le Royaume-Uni a officiellement quitté l’UE) et de celui du conflit commercial sino-américain. Le taux de chômage a poursuivi sa baisse, atteignant 7,4% en novembre, très proche de son plus bas depuis la création de l’euro.

Pays émergents : coup d’arrêt en Chine en raison du Coronavirus

Le mois a démarré sur plusieurs notes positives favorables aux actifs émergents, dont la Chine. Mais les lueurs d'espoir de l'économie chinoise apparues ces derniers temps ont été balayées en fin de mois par l’apparition du Coronavirus. Le sentiment de risque des marchés s'est détérioré avec les perspectives de propagation du virus, ce qui a déclenché l'achat de valeurs refuges.

Stratégie AMUNDI – Achevé de rédigé le 4 février 2020

Vous souhaitez être bien informé pour bien décider ?
Téléchargez l’application mobile de LCL Banque Privée
"Actu Patrimoine"

LCL- Banque Privée

Commentez cet article Pour commenter cet aticle :   Se connecter