Le blog Interfimo :
actualité et documentation

Environnement économique mondial en janvier 2019

Toutes professions libérales Réagir à cet article
Environnement économique mondial en janvier 2019
Environnement économique mondial en janvier 2019

Les chiffres macroéconomiques parus en janvier ont réservé de mauvaises surprises en zone euro et, dans une moindre mesure, en Chine, tandis que les signaux concernant les Etats-Unis ont été plus mitigés. L’environnement politique international est resté marqué par les négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine et par l’évolution difficile du dossier du Brexit. Les marchés d’actions ont très fortement rebondi après leurs fortes baisses de décembre. Les rendements des emprunts d’Etat sont restés orientés à la baisse, notamment en raison de la communication prudente de la Réserve fédérale américaine (Fed).

États-Unis : ralentissement de la croissance

Bien que toujours au-dessus de son potentiel, la croissance économique est en train de ralentir. En plus de cette tendance, l’effet du plus long « shutdown » de l’histoire (interruption de certains services publics, faute d’accord au Congrès sur le budget), qui a duré 35 jours, pourrait peser sur les chiffres de l’activité et de l’emploi de janvier. La vigueur continue des fondamentaux du marché du travail (très fortes créations d’emplois en décembre) constitue toujours un environnement favorable pour la consommation. En revanche, les indicateurs du climat des affaires se replient, en particulier sur le secteur manufacturier et les PME. Les enquêtes de la Réserve fédérale indiquent une modération supplémentaire des intentions d’investissement, quoique sans effondrement, et signalent un essoufflement de l’investissement non résidentiel.

Zone Euro : fort ralentissement en 2018

Publié fin janvier, le chiffre de la croissance économique du 4ème trimestre (Produit Intérieur Brut en hausse de +0,2%) n’a fait que confirmer le fort ralentissement observé sur l’ensemble de 2018. Qui plus est, les statistiques portant sur le mois de janvier (notamment les indicateurs PMI et IFO) ont montré que l’activité est probablement restée faible début 2019. L’activité économique générale de la zone euro (surtout l’industrie) souffre à la fois de l’atonie du commerce mondial et des incertitudes liées à l’environnement politique interne. Notons toutefois que la crise des « gilets jaunes » en France a connu un relatif apaisement en janvier. En revanche, le dossier du Brexit n’a toujours pas trouvé d’issue.

Pays émergents : soulagement sur les marchés

Le changement de ton entamé en décembre par les principales banques centrales (Fed et BCE) vers une rhétorique plus accommodante s’est confirmé en janvier. Cela a soulagé les classes d'actifs émergentes et atténué les pressions inflationnistes, ouvrant la voie à une politique monétaire moins restrictive.

Stratégie AMUNDI – Achevé de rédiger le 5 février 2019

AMUNDI

Vous souhaitez être bien informé pour bien décider ?
Téléchargez l’application mobile de LCL Banque Privée
"Actu Patrimoine"

LCL Banque Privéee

Commentez cet article Pour commenter cet aticle :   Se connecter