Le blog Interfimo :
actualité et documentation

Environnement économique mondial en février 2019

Toutes professions libérales Réagir à cet article
Environnement économique mondial en février 2019
Environnement économique mondial en février 2019

Le mois de février a été marqué par des chiffres économiques mitigés en zone euro et dans les pays émergents tandis que quelques signes de ralentissement sont apparus aux Etats-Unis. Du point de vue politique, l’évolution des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine ainsi que l’approche de la date du Brexit ont continué de retenir l’attention. Les marchés d’actions ont prolongé le mouvement de hausse entamé en début d’année. Les rendements obligataires des grands pays développés terminent le mois en légère hausse.

États-Unis : la Réserve fédérale demeure prudente

Malgré un ralentissement, la croissance économique américaine reste au-dessus du potentiel. La demande intérieure connaît une légère modération: après avoir chuté en janvier, les indices de confiance des consommateurs se sont rétablis en février, tandis que le marché du travail, bien qu'en décélération, permet d’anticiper une bonne résistance de la consommation. La confiance des entreprises connaît un effritement, bien que la confiance du secteur manufacturier et des services se soit améliorée après la forte baisse affichée au cours du mois précédent. Les enquêtes de la Fed soulignent la persistance de la modération des intentions d’investissement. La Réserve fédérale a maintenu une communication prudente, indiquant que son attitude restera dépendante des données économiques et financières. Elle a semblé plus circonspecte sur les perspectives domestiques et globales.

Zone Euro : chiffres économiques mitigés

Après une année 2018 décevante et de nouveaux signes de dégradation en janvier, les chiffres économiques publiés en février ont été mitigés. Si un rebond a été constaté sur certains indicateurs concernant les services, ceux concernant l’industrie se sont encore détériorés. L’économie de la zone euro continue de subir le poids de la décélération du commerce mondial et de chocs spécifiques à certains secteurs et pays (notamment l’industrie automobile allemande). Les chiffres de la croissance allemande ont montré que la récession avait été évitée de justesse au 4ème trimestre. Enfin, dans le dossier du Brexit, la Première Ministre T. May a annoncé une série de votes parlementaires qui, en cas d’échec de la ratification (le 12 mars) de l’accord de sortie conclu avec l’UE en novembre 2018, pourraient la conduire à requérir auprès de l’UE un report de la date du Brexit.

Pays émergents : reprise des négociations commerciales Etats-Unis/Chine

En Inde, le PIB est ressorti au 4ème trimestre 2018 à 6,6% contre 7,1% le trimestre d’avant. Dans ce contexte de ralentissement de la croissance, le Gouvernement a assoupli sa politique monétaire et budgétaire. Concernant la Chine, les négociations commerciales avec les États-Unis semblent porter leurs fruits : ceux-ci ont annoncé le report de l’augmentation tarifaire de 200 milliards de dollars des produits chinois, prévue pour le 1er mars.

Stratégie AMUNDI – Achevé de rédiger le 7 mars 2019 

Vous souhaitez être bien informé pour bien décider ?
Téléchargez l’application mobile de LCL Banque Privée
"Actu Patrimoine"

LCL Banque Privée

 

Commentez cet article Pour commenter cet aticle :   Se connecter