Le blog Interfimo :
actualité et documentation

Environnement économique mondial en décembre 2018

Toutes professions libérales Réagir à cet article
Environnement économique mondial en décembre 2018
Environnement économique mondial en décembre 2018

En décembre, les chiffres économiques ont fait état d’une croissance toujours forte aux Etats-Unis, de déceptions persistantes en Europe et d’une perte de tonus de l’activité en Chine. Sur le plan politique, le mois a été marqué par une accalmie temporaire sur le front des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine tandis que le dossier du Brexit est resté très tendu et que la France a connu une importante agitation sociale. Sur les marchés, les actions ont fortement baissé tandis que les rendements obligataires des grands pays se sont repliés sous l’effet des craintes portant sur la croissance mondiale.

États-Unis : la demande domestique reste le principal moteur de la croissance

La forte progression du Produit Intérieur Brut (PIB) au 3ème trimestre a été confirmée, quoiqu’à un rythme revu en baisse. Au fur et à mesure que le cycle est plus avancé, la probabilité d’une détérioration des signaux économiques augmente. La demande domestique reste le principal moteur de la croissance, la confiance des consommateurs restant élevée. La confiance des entreprises est toujours forte même si quelques chiffres montrent une modération des intentions d’investissement. Le marché du travail reste tonique, entraînant une accélération des salaires et du coût du travail, normale à ce stade du cycle, qui soutient la hausse de l’inflation sous-jacente. Le comité de politique monétaire du 19 décembre a confirmé la hausse très anticipée du taux des Fed Funds (de 2,25 % à 2,5 %).

Zone Euro : croissance toujours décevante

Après une croissance très décevante au 3ème trimestre (progression du PIB de seulement + 0,2 %), les chiffres économiques publiés en décembre n’ont pas confirmé de fort rebond. Les indicateurs du climat des affaires (IFO, PMI, ESI notamment) ont poursuivi leur descente, même s’ils restent compatibles avec une croissance positive. Certains chiffres de production et de consommation se sont améliorés, mais seulement modestement après le trou d’air des mois précédents. Le taux de chômage est resté stable, en octobre, à 8,1 % (inchangé depuis juillet). La Banque Centrale Européenne a mis fin à son programme d’achats d’actifs et abaissé ses prévisions de croissance et d’inflation. Du point de vue politique, un accord budgétaire a été trouvé entre la Commission Européenne et le gouvernement italien. L’incertitude concernant le Brexit a été plus forte que jamais.

Pays émergents mois de décembre compliqué

Les États-Unis et la Chine sont parvenus à un accord temporaire : l'augmentation des droits de douane prévue le 1er janvier 2019 a été suspendue dans l’immédiat et la Chine a accepté d'acheter une quantité significative de produits américains. Malgré la trêve sino-américaine, le mois de décembre a été compliqué pour les économies émergentes.

Stratégie AMUNDI – Achevé de rédiger le 14 janvier 2019

AMUNDI

Vous souhaitez être bien informé pour bien décider ?
Téléchargez l’application mobile de LCL Banque Privée
"Actu Patrimoine"

LCL Banque Privéee

Commentez cet article Pour commenter cet aticle :   Se connecter