Le blog Interfimo :
actualité et documentation

Environnement économique mondial en août 2019

Toutes professions libérales Réagir à cet article
Environnement économique mondial en août 2019
Environnement économique mondial en août 2019

Au cours du mois d’août, les chiffres économiques sont restés médiocres dans la zone euro et mitigés aux Etats-Unis. Les tensions commerciales opposant les Etats-Unis et la Chine sont encore montées d’un cran avec l’annonce de nouveaux droits de douane de part et d’autre. Les marchés obligataires ont adressé des signaux très négatifs sur la situation économique mondiale, tandis que les marchés boursiers ont plutôt bien résisté, même si en baisse généralisée.

États-Unis : décélération plus prononcée

Les moteurs de la demande interne connaissent une décélération plus prononcée concernant les investissements que la consommation personnelle. Les enquêtes portant sur le climat des affaires montrent un repli dans le secteur manufacturier et dans celui des services, même si la confiance des petites entreprises rebondit légèrement. La confiance des consommateurs s'est légèrement redressée, mais montre toujours l’attente d’une dégradation. Le marché du travail reste toutefois porteur pour la consommation. Sur le front du commerce extérieur, après l'annonce de représailles de la Chine, les États-Unis ont annoncé une nouvelle augmentation des droits de douane sur les importations chinoises.

Zone Euro : faiblesse de l’activité et montée des risques de guerre commerciale

Les incertitudes concernant le commerce international et le Brexit continuent de pénaliser l’activité en zone euro, quoiqu’avec une intensité différente suivant les Etats membres (+0,3 % pour la croissance française mais -0,1 % pour l’Allemagne). Les indicateurs du climat des affaires ont été mitigés au mois d’août, sans être aussi unanimement négatifs qu’en juillet. Pour l’heure, le marché du travail européen continue de bien résister à un ralentissement qui reste concentré dans l’industrie et ne se propage que modérément au secteur des services. Du point de vue politique, le nouveau Premier Ministre britannique Boris Johnson a continué d’afficher sa résolution à quitter coûte que coûte l’Union Européenne le 31 octobre, et pris des mesures visant à limiter la capacité du Parlement à s’opposer à une sortie sans accord.

Pays émergents : nouvelle dégradation

La conjoncture s’est de nouveau dégradée en août dans la majorité des économies émergentes, la décélération de la demande interne s’ajoutant aux mauvaises performances des exportations. Les tensions commerciales se sont encore aggravées en raison de l’annonce de nouveaux droits de douane par les Etats-Unis et de la riposte de la Chine.

Stratégie AMUNDI – Achevé de rédiger le 5 septembre 2019

Vous souhaitez être bien informé pour bien décider ?
Téléchargez l’application mobile de LCL Banque Privée
"Actu Patrimoine"

LCL Banque Privée

Commentez cet article Pour commenter cet aticle :   Se connecter