Le blog Interfimo :
actualité et documentation

Environnement économique mondial en août 2018

Toutes professions libérales Réagir à cet article
Environnement économique mondial en août 2018
Environnement économique mondial en août 2018

Les chiffres économiques publiés au cours du mois d’août ont montré une croissance très forte aux Etats-Unis. En zone euro et en Chine, malgré quelques déceptions, l’activité est restée robuste. Les marchés ont surtout été attentifs à l’aggravation des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, à la crise de change en Turquie et à l’incertitude concernant le budget du nouveau gouvernement italien.  Entre fin juillet et fin août, les grands indices d’actions européens ont baissé tandis que leurs homologues américains ont poursuivi leur hausse. Sur le marché obligataire, les rendements des emprunts d’Etat allemands et américains n’ont connu que des mouvements modérés.

États-Unis : beaucoup de signes positifs pour l’économie

Faible en début d’année, la croissance a fortement rebondi au 2ème trimestre, soutenue par la demande interne et les exportations. Beaucoup de signes positifs aux Etats-Unis : un climat des affaires très élevé, une forte confiance des ménages grâce à la hausse graduelle des salaires et à la force du marché du travail, une activité industrielle qui progresse, soutenue par une demande très robuste.  Sur une note moins optimiste, la croissance de la productivité est restée modeste sur un an et plusieurs chiffres portant sur l’immobilier ont montré une décélération. La Réserve fédérale américaine (FED) a laissé son principal taux directeur dans la fourchette 1,75% / 2% et a indiqué poursuivre son cycle graduel de hausse des taux.  Les Etats-Unis ont continué d’imposer des droits de douane aux produits chinois.

Zone Euro : la situation politique en Italie reste un sujet de préoccupation

Les chiffres économiques de la zone euro se sont en majorité stabilisés après leurs baisses du 1er  semestre et la croissance du PIB au 2ème trimestre a été révisée en  hausse. Certains indicateurs du climat des affaires (ESI et PMI par exemple) sont restés légèrement décevants, mais néanmoins compatibles avec la poursuite de la reprise sur un rythme de croissance annuelle du PIB de 2% environ. Le chômage a de nouveau baissé (8,2% en juillet), tandis que l’inflation s’est légèrement repliée (2% sur un an en août). La situation politique en Italie est restée un sujet de préoccupation, les promesses budgétaires du nouveau gouvernement étant jugées incompatibles avec les règles européennes. Enfin, les négociations concernant le Brexit sont restées tendues, alors que le Royaume-Uni doit, en principe, sortir de l’UE le 31 mars 2019.

Pays émergents : pâtissent de la politique commerciale américaine

Les marchés émergents ont souffert au cours de l’été, notamment en raison de la baisse de la note de la dette turque par Moody’s et S&P. De plus, la politique commerciale des Etats-Unis reste un sujet de préoccupation. Un accord commercial bilatéral a été annoncé avec le Mexique, mais de nouvelles discussions entre américains et chinois n’ont pas donné de résultats clairs.

Stratégie AMUNDI – Achevé de rédiger le 11 septembre 2018

AMUNDI

Vous souhaitez être bien informé pour bien décider ?
Téléchargez l’application mobile de LCL Banque Privée
"Actu Patrimoine"

LCL Banque Privéee

Commentez cet article Pour commenter cet aticle :   Se connecter