Le blog Interfimo :
actualité et documentation

Environnement économique mondial de juin 2022

Toutes professions libérales
Environnement économique mondial de juin 2022
Environnement économique mondial de juin 2022

Au cours du mois de mai, la reprise économique post-COVID a continué de s’affaiblir, quoiqu’à des rythmes divers suivant les grandes régions du monde. Les fortes pressions inflationnistes, exacerbées par le conflit russo-ukrainien et les confinements chinois, pèsent en effet sur le revenu réel des ménages et la confiance. Elles continuent également d’entrainer des actions, annonces et anticipations de resserrement monétaire de plus en plus rapide. Sur les marchés, les actions ont connu un recul limité, tandis que les rendements obligataires ont augmenté en zone euro et se sont stabilisés aux États-Unis.

États-Unis : la dynamique de l’activité économique tend à s’affaiblir

La confiance des consommateurs s’est effritée en mai. En effet, la persistance d’une inflation élevée, portant notamment sur les dépenses peu compressibles d’alimentation ou d'énergie, réduit les revenus réels des ménages et pénalise la consommation. Le marché du travail reste solide et les américains sont globalement optimistes quant à l'évolution de l’emploi à court terme. Cependant, un nombre croissant d’entre eux puisent tout de même dans leur épargne accumulée durant la pandémie pour maintenir leurs dépenses. Du côté des entreprises, la dynamique de l'activité tend à s’affaiblir dans l’industrie comme dans les services. Sur le front des prix, tous les signaux font état de pressions inflationnistes persistantes.

Zone Euro : record historique du niveau de l’inflation

Au début du 3ème mois du conflit russo-ukrainien, les indicateurs de confiance des entreprises et des consommateurs se sont de nouveau détériorés en raison de l'intensification des pressions inflationnistes et des craintes de perturbations prolongées du commerce mondial. Après une chute presque sans précédent de 12 points en mars, puis une nouvelle baisse en avril, l'enquête sur le sentiment économique de la Commission européenne s'est légèrement améliorée en mai. Elle reste cependant à des niveaux très faibles, observés uniquement pendant la crise financière mondiale, la crise de la zone euro et la crise du Covid. L'inflation a de nouveau accéléré en mai, atteignant un nouveau record historique à 8,1 % sur 12 mois.

Pays émergents : de nombreux facteurs pèsent sur la demande domestique et externe

Les perspectives de croissance continuent de se détériorer. L’inflation, le resserrement monétaire, les ruptures dans les chaines d’approvisionnement continuent de peser sur les demandes domestiques et extérieures. Les perspectives d’inflation ont été revues à la hausse y compris pour les pays asiatiques qui semblaient jusque-là relativement épargnés.
 

onlib
Inscrivez-vous à notre newsletter
dédiée à toutes les professions libérales
Je m'abonne