Le blog Interfimo :
actualité et documentation

Environnement économique mondial de février 2022

Toutes professions libérales
Environnement économique mondial de février 2022
Environnement économique mondial de février 2022

Au mois de janvier, le rythme de la reprise a ralenti aux Etats-Unis, en Europe et dans certaines économies émergentes, principalement du fait des restrictions mises en place avec le variant Omicron. Dans la plupart des pays, l’inflation a touché de nouveaux points hauts, conduisant notamment la Réserve fédérale américaine à pré-annoncer un resserrement monétaire plus rapide qu’attendu quelques semaines auparavant. Les marchés d’actions ont nettement baissé. Sur les marchés obligataires, les rendements à long terme ont progressé.

États-Unis : ralentissement du rythme de la reprise économique

Le pays a connu une décélération de l'activité et de la mobilité durant la dernière partie de décembre et début janvier, probablement en raison de la propagation du variant Omicron. Alors que le ralentissement était très peu visible en décembre, l’indice PMI de janvier a fait état d'une détérioration significative, en particulier dans le secteur des services. Par ailleurs, la production industrielle a légèrement diminué et le taux d’utilisation des capacités s’est réduit. L'inflation a encore augmenté à 7,0 % en glissement annuel en décembre. La Réserve fédérale a durci sa communication, indiquant clairement que la politique monétaire serait resserrée plus rapidement qu’anticipé auparavant, en raison des inquiétudes croissantes concernant l'inflation.

Zone Euro : les restrictions liées à Omicron pénalisent la reprise

L'activité économique a ralenti en décembre et en janvier. La propagation du variant Omicron a en effet conduit à l’instauration de nouvelles mesures de restrictions. Après une bonne résistance en décembre, les indicateurs PMI ont fléchi en janvier, surtout dans les services, tout en se maintenant en zone d’expansion. Les chiffres du PIB, publiés fin janvier, ont montré que la croissance de l'économie de la zone euro avait été nettement moins forte au 4ème trimestre 2021 qu’au 3ème, du fait d’une contraction de 0,7 % en Allemagne et d’une décélération en France, en Italie et en Espagne. L'inflation globale a atteint 5 % en glissement annuel en décembre. La hausse des prix réglementés de l'énergie dans quelques pays de la zone euro a eu un effet très haussier sur l'inflation au début de l’année.

Pays émergents : perspectives de croissance à la baisse

Afin de limiter l’impact de l’épidémie sur la croissance, la banque centrale chinoise PBoC va continuer d’assouplir sa politique monétaire. Dans les autres pays émergents, notamment hors Asie, les niveaux d’inflation demeurent très élevés, largement au-dessus des cibles des banques centrales, ce qui a conduit certaines d’entre elles à augmenter leur taux. Dans un contexte où l’épidémie est toujours d’actualité, l’inflation élevée, le resserrement monétaire presque incontournable, mis à part pour la Chine, les perspectives de croissance sont plutôt à la baisse en ce début d’année.

Stratégie AMUNDI – Achevé de rédiger le 4 février 2022

Vous souhaitez être bien informé pour bien décider ?
Téléchargez l’application mobile de LCL Banque Privée

"Actu Patrimoine"

LCL Banque Privée

onlib
Inscrivez-vous à notre newsletter
dédiée à toutes les professions libérales
Je m'abonne