Le blog Interfimo :
actualité et documentation

Environnement économique et mondial en mai 2020

Toutes professions libérales Réagir à cet article
Environnement économique et mondial en mai 2020
Environnement économique et mondial en mai 2020

La situation économique est restée très difficile en mai du fait des mesures de confinement visant à limiter la pandémie mondiale. Ces mesures ont toutefois été assouplies en fin de mois dans plusieurs pays, permettant une légère amélioration des indicateurs. Les gouvernements et les banques centrales ont poursuivi leurs politiques de soutien à l’activité. Les marchés d’actions, portés par la perception que le plus dur est passé, ont poursuivi leur rebond. Les rendements obligataires sont restés stables aux Etats- Unis et ont augmenté en Allemagne.

États-Unis : un tableau toujours sombre sur le plan économique

En mai, le confinement s’est poursuivi dans de nombreux États. Les premiers indicateurs d'activité indiquent un léger mieux mais le tableau est toujours sombre : ralentissement de l'inflation, une forte baisse de l'emploi (taux de chômage à 14,7% en avril contre 4,4% en mars), ralentissement de la production industrielle et utilisation réduite des capacités de production. La Réserve fédérale a maintenu ses taux inchangés, prête à agir comme il convient, à l'exclusion d’une politique de taux négatifs. La hausse des tensions avec la Chine a fait remonter les risques géopolitiques.

Zone Euro : un plan européen de soutien à l’économie sans précédent

L’impact de la pandémie sur l’économie de la zone euro est resté sévère en mai, malgré l’assouplissement des mesures de confinement dans tous les grands pays, en vue d’un retour très progressif à la normale. L’activité a commencé à se redresser progressivement en mai, mais des signes évidents de grave perturbation sont restés visibles. Les secteurs des services restent les plus touchés, en particulier les entreprises en lien avec le tourisme et la restauration. Le marché du travail continue de subir de fortes pressions alors que les licenciements augmentent. 
Pour soutenir les économies nationales, les gouvernements et les institutions européennes continuent de travailler sur des mesures de relance afin d’orienter la zone euro vers une reprise saine et dynamique. L’Union Européenne a lancé un plan de 750 milliards d’euros de prêts et de subventions à accorder aux pays, financé par des emprunts de la Commission européenne sur les marchés financiers.

Pays émergents : assouplissement des politiques monétaires face à la chute des PIB

De nombreux pays enregistrent une chute conséquente du PIB au 1er trimestre (Singapour, Thaïlande, Philippines, Mexique, Pérou, République Tchèque). Les autres ont des taux de croissance qui demeurent positifs mais bien plus faibles qu’au 4ème trimestre 2019. Pour limiter les impacts négatifs de cette crise sanitaire sur l’économie, les banques centrales continuent d’assouplir leur politique monétaire.

Stratégie AMUNDI – Achevé de rédiger le 5 juin 2020

Vous souhaitez être bien informé pour bien décider ?
Téléchargez l’application mobile de LCL Banque Privée
"Actu Patrimoine"

LCL- Banque Privée

Commentez cet article Pour commenter cet aticle :   Se connecter